La langue égyptienne cultivée

La langue égyptienne cultivée

 

Les anciens textes égyptiens reflètent le haut niveau d’érudition de la langue et des gens. L’égyptologue allemand Adolf Erman nous dit dans son livre The Literature of the Ancient Egyptians [page xxiv]:

Aussi loin que nous puissions remonter dans le temps, la langue égyptienne indique qu’elle a été choyée. Elle est riche en métaphores et en figures de style; il s’agit d’une “langue savante”, qui “compose et réfléchit” pour le plus grand bénéfice de la personne qui écrit.

L’égyptologue britannique Alan Gardiner écrit dans son livre Egyptian Grammar [page 4]:

Rien de plus marquant dans la langue égyptienne que sa concision; les expressions et les phrases sont brèves et expriment l’essentiel. Les constructions alambiquées et les phrases longues sont rares, bien qu’on les trouve dans des documents juridiques. Le vocabulaire était très riche. La clarté de l’égyptien est grandement favorisée par un ordre strict des mots…

La diversité des thèmes observés dans les écrits de l’ancienne Égypte est grande et comprend:

  1. Textes religieux et funéraires
  2. Registres professionnels et juridiques
  3. Littérature /documents scientifiques (papyrus traitant de mathématiques)
  4. Observations astronomiques
  5. Travaux médicaux
  6. Littérature spirituelle
  7. Méditations
  8. Lettres
  9. Poésie, musiques et hymnes
  10. Magie
  11. Contes égyptiens
  12. Voyages

Du fait que les Égyptiens de l’Antiquité ne faisaient pas de distinction entre le sacré et le profane, l’interprétation des textes est définie en grande partie par les approches académiques comprises dans les textes. Les spécialistes occidentaux qui ne sont pas informés de cet aspect aboutiront (et ont abouti) à des interprétations biaisées et inutiles, alors que ceux qui ont vraiment étudié la question feront du même texte une interprétation complètement différente, révélant le savoir et la sagesse des Égyptiens.

Les Égyptiens utilisaient l’écrit dans tous les aspects de leur vie en fabriquant du matériel d’écriture excellent et en produisant des livres.

Les Égyptiens de l’Antiquité fabriquaient des livres en collant les feuilles de papyrus entre elles et il existe de magnifiques manuscrits mesurant 20 à 40 m. Ils employaient des stylos-plume et de l’encre indélébile puis écrivaient sur des tablettes en bois. Ces matériels étaient abondants et permettaient aux scribes d’écrire des manuscrits à l’aide de signes, précis, clairs, élégants et arrondis. L’emploi d’un stylo-plume (au lieu d’un outil pointu) permettait de tracer des lettres plus rondes.

[Pour plus d’informations sur les thèmes de ce chapitre, veuillez lire les quatre publications de Moustafa Gadalla:

The Ancient Egyptian Alphabetical Letters of Creation Cycle
The Ancient Egyptian Universal Writing Modes
The Musical Aspects of The Ancient Egyptian Vocalic Language
Le Langage Métaphysique des Hiéroglyphes Égyptiens 

 

[Un extrait de La culture de l’Egypte ancienne révélée, Seconde Édition de Moustafa Gadalla]

Voir le contenu du livre à https://egypt-tehuti.org/product/la-culture-de-legypte-ancienne-revelee/

—————————————————————————————————————

Magasins d’achat de livres:

A- Les poche imprimés sont disponibles auprès d’Amazon.

——————-
B-le format PDF est disponible en…
i-notre site Web
II-Google Books et Google Play
—–
C-le format mobi est disponible en…
i-notre site Web
II-Amazon
—–
D-le format EPUB est disponible en…
i-notre site Web
II-Google Books et Google Play
III-iBooks, Kobo, B & N (Nook) et Smashwords.com