La fonction/l’objectif du temple

La fonction/l’objectif du temple

 

Les hommes suivent une tendance commune à ignorer la fonction génératrice des temples de l’ancienne Égypte. Ils sont au contraire et à tort considérés comme de simples galeries d’art et/ou une interaction de formes par rapport à une vague présentation historique.

Le temple égyptien était une machine pour entretenir et développer l’énergie divine. Ainsi, nous devons cesser de considérer les monuments de l’ancienne Égypte comme une interaction de formes par rapport à une vague présentation archéologique et historiqueNous devons au contraire essayer de les considérer comme la relation entre la forme et la fonction.

Le temple est le lien, le moyen proportionnel entre le macrocosme (le monde) et le microcosme (l’homme). Il s’agissait d’une scène sur laquelle des rencontres étaient jouées entre le neter (dieu) et le roi, en qualité de représentant du peuple. C’était le lieu où l’énergie cosmique, le neter (dieu), venait habiter et irradier son énergie sur la terre et le peuple. Selon différents textes de l’ancienne Égypte, le temple ou pylône est :

…comme les piliers des cieux, [un temple] comme les cieux, demeurant sur leurs quatre piliers… brillant comme l’horizon du ciel… un lieu de repos pour le seigneur des neteru (dieux, déesses), fait comme son trône qui est au ciel… comme Rê lorsqu’il s’élève à l’horizon… comme la grande maison des cieux d’Atoum.

C’est seulement après que les neteru égyptiens (dieux, déesses) avaient examiné le temple qui leur était destiné qu’ils venaient y habiter, comme l’indique ce texte de l’ancienne Égypte :

Lorsque le grand scarabée ailé s’élève de l’océan primordial et navigue dans les cieux dans l’apparence d’Horus… il s’arrête dans le ciel face à son temple et son cœur se remplit de joie à cette vue. Puis il ne fait plus qu’un avec son image et son lieu favori… Il est satisfait de la demeure que le roi a érigée pour lui.

Le pouvoir harmonieux des plans du temple, les images gravées sur les murs et les formes de culte conduisent tous à un même but ; un but aussi bien spirituel, puisqu’il impliquait la mise en œuvre de forces surhumaines en mouvement, que pratique, dans la mesure où le résultat final attendu était l’entretien de la prospérité du pays.

C’est pourquoi le temple égyptien n’était pas un lieu de culte public, contrairement à notre pensée « moderne ». Il s’agissait de l’interface entre les forces divines et les humains. Le temple égyptien faisait office de théâtre où des rituels symboliques étaient exécutés par le Pharaon et ses prêtres désignés, fournissant des garanties que la société avait respecté les obligations divines de dur labeur, de vertus, de justice, d’harmonie et d’ordre. En retour, les forces divines [Neteru] offraient reconnaissance, prospérité, etc. En bref, le temple égyptien était la source de pouvoir dont dépendait toute la société égyptienne.

Ces lieux véritablement divins n’étaient accessibles qu’à la prêtrise, qui pouvait entrer dans les sanctuaires intérieurs où les cérémonies et rites sacrés avaient lieu. Dans certains cas, seuls le Roi en personne ou ses remplaçants autorisés avaient le droit d’entrer.

Le grand public participait aux nombreux festivals et célébrations organisés à l’extérieur des temples en l’honneur des différentes divinités. La participation du public était un devoir pour tous et un aspect essentiel du procédé de « culte » pour préserver l’harmonie universelle. [Pour plus d’informations, lire Mystiques égyptiens : chercheurs de la voie de Moustafa Gadalla.]

 

[Un extrait de L’Architecture Métaphysique des Anciens Égyptiens de Moustafa Gadalla]

Voir le contenu du livre à https://egypt-tehuti.org/product/larchitecture-metaphysique-des-anciens-egyptiens/

————————————————————————————————————————-

Réserver des points d’achat :
A- Les poche imprimés sont disponibles auprès d’Amazon.

————-
B-le format PDF est disponible en…
i-notre site Web
II-Google Books et Google Play
—–
C-le format mobi est disponible en…
i-notre site Web
II-Amazon
—–
D-le format EPUB est disponible en…
i-notre site Web
II-Google Books et Google Play
III-iBooks, Kobo, B & N (Nook) et Smashwords.com